Automne 

Fête de la Toussaint : i sciacci di i Morti

En automne,  c'est aussi l'occasion de partir balader dans la montagne et de ramasser les châtaignes. Grillées au feu de bois elles restent un des fruits de la saison les plus appréciés.


 

En cette période di I Santi, selon la tradition, les familles déposent la veille de la fête des morts, sur la table ou le rebord d'une fenêtre, des offrandes pour leurs morts, telles que du pain, de l'eau, des châtaignes…

Le jour même, on accroche un collier de châtaignes bouillies au cou des enfants.

Hiver

Noël : A rivrera (ou rivia)

Brochette aux abats de cabri ou d'agneau, cuite au feu de bois

Délicieuse spécialité culinaire sartenaise (et de l'extrême sud de la Corse), que l'on savoure traditionnellement à la période des fêtes de Noël, comme le cabri.

Ingrédients : abats d'agneau ou de cabri (coeur, poumons, foie, boyaux, ...), crépines, vin rouge avec du gros sel et du poivre (salamughja).

 

Embrocher les abats coupés en gros morceaux.
Entamer une première cuisson (environ une quinzaine de minutes). Puis, entourer soigneusement la brochette avec la crépine ; nouer la avec les boyaux (bien lavés et fendus en deux à l'aide de ciseaux).
Replacer devant les braises et faire griller lentement. Piquer la préparation avec un couteau, arroser de salamughja et cuir à nouveau.  Recommencer l'opération deux ou trois fois.Une fois les boyaux bien grillés (selon l'épaisseur de la brochette, 1 h 30 à 2 h de cuisson seront nécessaires), retirer du feu... et savourer. 
Bon apetitu !

 

 

 

 

Grillades au feu de bois

 

A l'approche du froid hivernal,  les producteurs de nos montagnes entament le rituel de la fabrication de la charcuterie. Grillés au feu de bois, figatelli, saucisses et panzette sont un vrai régal.

On accompagne souvent ces grillades avec de la pulenta à la farine de châtaigne et de bruccio. Un plat traditionnel savoureux.

 

I Milorbi : anémones de mer à déguster frites

L'oursinade...

Même si les oursins s'apprécient tout l’hiver en Corse, c’est bien de janvier à mars qu’ils atteignent leur saveur optimale.  Sur le littoral Sartenais bordé de superbes plages sauvages, on a coutume de se réunir pour une oursinade en famille ou entre amis. On y déguste alors la pêche du matin... les lamelles de l'oursin, dont la couleur varie du rouge (plus « sucré »), au jaune, orangé ou brun, se savourent avec du pain et un bon vin blanc local… Et si le soleil s’invite à la fête, ce qui arrive assez régulièrement… ces moments simples, de partage et de convivialité, deviennent inoubliables.

0